lundi 21 octobre 2013

La désinformation autour de l'allaitement


J'ai rarement eu des envies de militantisme, pourtant, avec l'allaitement, ça m'est venu tout naturellement. 

Simplement parce qu'en Europe de l'ouest, on n'a pas tellement une culture de l'allaitement ! Toute maman qui allaite exclusivement jusqu'à 6 mois est candidate pour recevoir une médaille du mérite. Par contre, celle qui s'entête au delà de cette date butoir passe au mieux pour une extraterrestre, au pire pour une allumée anti-féministe !

Je n'ai jamais vraiment compris les thèses des féministes, et c'est pas trop mon débat. Pour moi, les hommes et les femmes sont intellectuellement, psychologiquement et physiologiquement différents, et complémentaires. 

Chacun a droit au respect, il ne devrait pas y avoir de rapport de force. 

Élever un enfant, et le nourrir, c'est aussi quelque chose, qui devrait se faire à deux. Pour ma part, je n'aurais pas réussi mon allaitement sans le soutien indéfectible de mon mari, qui a géré l'intendance, qui a aidé à bien positionné le bébé, qui l'a pris dans les bras pendant que je tirais le lait ! 

Ce qui me chagrine le plus concernant l'allaitement en général, c'est que, soit on désinforme allègrement, en faisant passer les préparations pour nourrisson (oui c'est la formule scientifiquement exacte) pour équivalentes au lait maternel ; soit on invente tout un tas de balivernes pour faire croire que "tu n'a pas assez de lait", "tes seins sont trop petits", "ça abîme la poitrine", "ça fatigue", "ça empêche le couple de retrouver une vie intime", "c'est pas compatible avec la reprise du travail" ... et j'en oublie ! 

On oublie que le corps féminin a été conçu pour porter et nourrir nos enfants, nous sommes des mammifères, ne l'oublions pas. La nature est remarquablement bien faite, pour moi, l'allaitement, comme la conception, comme la grossesse sont des miracles qui révèlent l'ingéniosité et l'amour du Créateur. 

Pour moi, l'allaitement, c'est donc aussi un peu une question de foi, est-ce que je profite à fond des dispositions divines, qui sont supérieures à tout ce que les humains peuvent inventer, ou est-ce que je succombe à l'état d'esprit ambiant, qui me dit que "à partir de 6 mois, le lait maternel, ça ne vaut plus rien?" 

Oui cette ineptie-là je l'ai entendue aussi. 

En dehors des bénéfices scientifiquement prouvés de l'allaitement, je pense que c'est excellent pour le lien qu'on tisse avec son enfant, surtout si l'accouchement a été difficile ou très différent de ce qu'on espérait. 

Je rêve que le jour où ce sera à ma fille, ou à ma belle-fille d'allaiter, elle puisse disposer d'un an de congé maternité, que toutes les sage-femme soient bien formées en allaitement, que les pédiatres soient un peu plus encourageants à ce sujet, et que tout le monde trouve ça normal d'allaiter jusqu'à 1 an, voir 2, mais je ne me fais pas trop d'illusions. 

2 commentaires:

  1. nosu avons la chance de vivre dans des pays libres et c'est vrai que c'est bagarres pro ou anti sont ridicules, le principal est que la mère puisse assumer ses choix pr être bien dans ses baskes et ses gosses avec par répercution ! j'en ai allaité une et pas l'autre (à mon grand desespoir) ca ne fait pas de moi une mauvaise mère pour l'une ou l'autre !

    RépondreSupprimer
  2. Je pense qu'au fond, il existe peu de mauvaises mères et c'est tant mieux. Si l'allaitement est naturel, il n'est pas inné, et plus de femmes allaiteront, plus cela semblera normal, et plus on pourra avoir de l'aide des copines, des soeurs, des grands-mères pour que cela se passe au mieux !

    RépondreSupprimer