vendredi 4 octobre 2013

Le sommeil du bébé ... et de ses parents



Une question qui revient souvent quand vous avez un enfant c'est : "il fait ses nuits ?" 

En réalité, dès sa naissance, un bébé fait SES nuits, mais pas les NÔTRES !
Les cycles de sommeil du bébé sont différents de ceux des adultes. Une autre maman 
a d'ailleurs très bien expliqué tout cela sur son blog.

Ce que j'ai retenu c'est que le bébé a des cycles bien plus courts que les nôtres et que ses phases de sommeil profond sont bien moins longues. Il a des phases de sommeil calme, de sommeil agité. Tout cela est normal. 

L'expérience avec mon fils m'a aussi montré qu'il est illusoire de vouloir caler un bébé sur un rythme qui nous convient à nous. Au maximum, nous essayons de respecter son rythme à lui. 

Au bout de trop de nuits sans sommeil, ou d'un sommeil de très mauvaise qualité, il m'est arrivé de dire à mon fils que j'étais à bouts, que j'avais besoin de dormir mes 8h d'affilée, et bien croyez-le ou non, il comprenait ! La première longue nuit qu'il a faite il n'avait pas 3 semaines. 

Depuis, je n'ai jamais négligé de lui dire ce dont moi-aussi j'avais besoin, et bien sûr il ne comprend pas exactement le sens des mots, mais il comprend l'intention au delà des mots. Quand mon besoin est pressant, vital, il le respecte. Je pense qu'instinctivement, il sent que sa survie dépend aussi de mon bien-être !

Je le répète, nous avons été conçu avec une ingéniosité sans pareil !

Ce qui m'empêchait de bien dormir au début c'est que mon fils avait un grand besoin de contacts, et il était tellement petit que j'avais peur de m'endormir avec lui dans notre lit. Alors j'ai voulu insister pour qu'il dorme dans son berceau. Cela fonctionnait parfois quelques heures, parfois toute une nuit, mais ce n'était pas vraiment la norme. 

Au fil du temps, il a grandi, je n'ai plu eu peur qu'il dorme dans mon lit, j'ai recommencé à dormir correctement, de manière à pouvoir vivre et plus survivre. 

Et puis il a eu 6 mois, à la crèche on nous a dit qu'il s'endormais bien seul dans son lit. Je me suis dit "chouette" on va essayer à la maison également, et en effet, cela marchait très bien, j'étais contente, j'allais pouvoir avoir des soirées en amoureux au salon, tranquilles ! 

Ce bonheur fut de courte durée ! Petit poyon nous a fait des symptômes bizarres, on s'est inquiété, on a foncé aux urgences, on nous a gardé lui et moi 4 jours à la clinique. Il a été attaqué par une bactérie, on l'a mis sous antibiotiques, et surtout on lui a fait des tas d'examens bien désagréables, jusqu'à la ponction lombaire ! 

Deux semaines après notre retour à la maison, on se le sentait encore traumatisé par cet épisode, et je dois dire que pour nous aussi cela a été très éprouvant, très stressant. 
Comparé à ce que vivent d'autres parents à qui on communique des diagnostiques très lourds, ce n'était rien du tout évidemment, et en même temps, la clinique, quand c'est pas pour accoucher c'est stressant, c'est impersonnel, et pour un petit qui n'y comprend rien, encore plus. 

Ma baisse de lactation, c'est à cet épisode que je la dois, j'ai accusé le coup plusieurs jours après le retour à la maison, il m'a fallu prendre congé encore, me reposer, me détendre vraiment pour que le lait revienne en abondance, heureusement, il est vite revenu ! 

Bref, depuis l'épisode de la clinique, notre fils n'a plus voulu s'endormir seul dans son lit ! Pire, il n'y a pas encore si longtemps, il hurlait dès que je le posais dedans ! On commence à le laisser de nouveau l'apprivoiser. Pour le moment il y joue, et il y dort parfois quand je l'ai endormi au sein avant. 

J'ai lu aussi que le sommeil d'un enfant n'est pas mâture avant 2 ans, il a encore le temps !  




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire