jeudi 21 novembre 2013

La diversification alimentaire


Entre le très tôt et le très tard, il y a l'OMS : on recommande d'entamer la diversification alimentaire vers 6 mois tout en gardant le lait (maternel de préférence) comme aliment de base jusqu'à 2 ans !

Je crois qu'il est bien de se rappeler le but de la diversification alimentaire. Le but premier est de faire découvrir à l'enfant de nouvelles saveurs, de nouvelles textures. Ensuite, le but et de lui donner la possibilité de gagner en autonomie. Pouvoir manger par lui-même est une grande étape dans son chemin vers l'indépendance. 

Donc au départ, la diversification alimentaire n'a pas pour but de nourrir l'enfant, il est toujours très bien nourri par son lait, base de son alimentation. 

Ainsi nous ne devrions absolument pas au départ nous soucier des quantités qui finissent convenablement dans sa bouche et son système digestif ! 

Il est là d'abord et avant tout pour apprendre et pour découvrir, pour manger, il y a le lait ! 


Il y a les mamans qui n'ont pas peur de laisser salir et se salir, à celles-là, vraiment je dis chapeau, jusqu'à présent, j'y arrive pas trop. Pour moi, laisser le petit mettre de la nourriture partout sauf dans sa bouche, en plus de salir, c'est gaspiller, et j'y arrive pas !




Pourtant, je suis de plus en plus convaincue que c'est une étape nécessaire de son développement, et donc il faudrait que j'y parvienne, j'essaye petit à petit, mais c'est vraiment très dur pour moi.

Par contre, ce que je fais volontiers c'est le laisser jouer avec les couverts, apprendre à les manipuler, je le laisse même prendre un gobelet ou une petite bouteille d'eau et la mettre en bouche comme les grands, avec le bouchon ... 

On recommande également d'éviter le miel pour les touts-petits à cause des risques de botulisme, et d'éviter les fruits à coques à cause des possibles risques d'allergie. 

Normalement on ne donne pas de protéines avant 8 ou 9 mois. 

On devrait préférer les fruits et légumes bio, locaux et de saison afin de proposer la meilleure qualité au meilleur prix. 

Je recommande également à toutes les mamans de bien lire les étiquettes de composition et d'aller au delà du marketing !
Le marché des produits pour bébé est, autant que les autres, rempli de requins qui ne pensent qu'à faire de l'argent, ils n'ont donc aucun scrupules à inventer des produits hors de prix et sans intérêt nutritionnel : comme le lait de croissance (au delà des 1 an) et les céréales pour bébé hyper sucrées ! 

Sachez également que les purées faites maisons sont plus rassasiantes que les petits pots ! Il parait qu'il faut le double de petits pots pour que l'enfant obtienne la même sensation de satiété !

Certainement qu'ils ajoutent dedans des produits moins chers pour faire de la consistance mais qui ne nourrissent pas ! Encore et toujours pour se faire un max de fric ! C'est scandaleux, mais dans l'industrie agroalimentaire c'est ainsi que cela fonctionne. 

Et puis, il y a aussi ces mamans qui à partir de 6 mois donnent à leurs enfants des petits bouts à prendre en main de ce qu'elles mangent elles, mais sans sel. 

Et là aussi petit à petit l'enfant apprend à se débrouiller et à découvrir les saveurs qui plaisent à ses parents. Il est content d'avoir sa place à table parmi les grands et s'efforce de les imiter. 

Comme tous les apprentissages, il faut du temps, du calme et de la patience. Il est certain qu'il parviendra un jour à goûter à tout et à se nourrir seul, il y parviendra  à son rythme. 
Ce qui me semble important c'est de conserver le caractère convivial et agréable du repas. Manger ne doit pas devenir un enjeux ou un bras de fer.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire