vendredi 17 juillet 2015

L'importance de l'exemple

Comme je l'ai déjà écrit plusieurs fois, être parent nous confronte beaucoup à nous même. Nos enfants, sans le savoir souvent, ont l'art de nous pousser dans nos retranchements, pour nous forcer à devenir meilleurs. 

Et ça peut être très difficile à gérer, avec le stress de la vie quotidienne et son rythme trépidant ! 

D'où l'importance, de se rappeler de temps en temps, que nous sommes des exemples, parfois sans le vouloir. C'est une responsabilité qui nous incombe pourtant. 

Et que nous le voulions ou non, nos enfants sont bien plus sensibles à nos actes, à nos habitudes, à nos attitudes, qu'à nos mots ... 

La partie du cerveau qui analyse ce qui passe par les yeux est la plus énorme comparé à celles qui gèrent les autres sens ... Ceci explique cela ... 

Sans compter tous les proverbes issus de la sagesse populaire du style : les chiens ne font pas des chats ... ou c'est tout le portrait de son père (de sa mère) 

Au final, élever des enfants, c'est une occasion de faire une pierre deux coups : devenir une meilleure personne, et les aider à rester de bonnes personnes. 

Car oui, comme Maria Montessori, j'aime à penser que l'enfant est plutôt naturellement porté à faire le bien, et que c'est un environnement toxique, inadapté qui le rend méchant. 




Pour moi, ainsi, le conseil de "quand la colère monte, prends congé" est aussi un bon exemple pour les enfants. Quand on sent que notre patience s'épuise, qu'on n'arrive plus à gérer nos propres émotions ... pourquoi rester et finir par crier ? pour s'en vouloir après ? 

Non, quand j'en ai la possibilité, je vais me calmer ailleurs, et je compte sur ma moitié pour prendre le relais ... parce que c'est aussi à cela que ça sert d'être deux !

Et Dieu merci, jusqu'ici, on ne s'est jamais retrouvé tous les deux incapables de faire face, au même moment ... c'est la magie quand on choisit un conjoint dont la personnalité nous complète, et pas nous ressemble !!! 

Je me félicite d'un tel choix ! 

Je trouve ça sain qu'un enfant voit que les parents savent se soutenir, et se passer le relais quand c'est nécessaire, ça montre qu'on peut faire confiance aux proches et c'est important. C'est aussi une forme de modestie, que de reconnaître que, là, maintenant, c'est trop, on a besoin d'aide. 

Au final, la vraie vie, avec son lot d'apprentissages en tous genres, c'est très formateur pour les fins observateurs que sont enfants. 

La question n'est jamais "que vivez-vous", mais toujours "comment on le gère". 

Une chose que je trouve importante à mettre en place, c'est de célébrer le quotidien, de savourer les bonnes choses de la vie, de prendre le temps de les marquer, de les constater, de s'en imprégner car, sur le lit de mort, c'est ça qui nous fera sentir que nous avons "bien vécu". 





2 commentaires:

  1. Elever, éduquer un enfant est loin d'être un chemin aisé. Les parents cherchent dans leurs souvenirs d'enfants, auprès des lectures, des conseils auprès des spécialistes, du cercle familial pour trouver les outils pour élever, éduquer leur enfant. Tout parent aimant veut élever , éduquer leur enfant au mieux.......
    Les parents font des erreurs aussi car pour eux c'est un apprentissage quotidien.
    Mais au bout du compte, c'est l'amour , l'affection qui vont nous dicter le chemin à suivre, les façons à rectifier le tir.
    Devenus des adultes, nos enfants vont faire leur propre choix, ils puiseront eux aussi dans le compost familial, les élément pour avancer, s'épanouir.
    Si nous parents, nous élevons nos enfants dans l'amour possessive , sans jamais nous remettre en question, sans nous souvenir qu'enfant, adolescents, jeunes adultes,on a fait exactement la même chose, le jour où nos enfants quittent le cocon familial, nous ressentirons le syndrome du" nid vide".
    Par contre, si nous avons élevé nos enfants pour eux même alors lors de l'envol de nos enfants, nous serons ravis de l'évolution normale d'une vie.
    Quelle joie quand vos enfants devenus adultes reviennent spontanément vous rendre visite...Quelle joie de pouvoir les écouter, discuter sans tabous avec ses enfants devenus des adultes sur tous les sujets de l'actualité , de la vie!!!
    Les parents sont comme des arbres. Ils protègent leur enfant du soleil et de la pluie.
    Les arbres un jour s'effacent , dépérissent pour laisser aux jeunes pousses de s'épanouir à leur tour.
    L'amour, la communication vraie, l'affection , la même vision sur certains aspects de la vie sont les éléments cruciaux pour que les jeunes parents puissent accomplir leur tâche de parent.

    RépondreSupprimer
  2. Merci Kim, c'est vrai que c'est souvent qd les enfants sont adultes qu'on peut mesurer les effets de l'éducation qu'on a choisie.
    J'aime bien la phrase de Williamson qui dit : "l'amour est ce avec quoi nous sommes nés, la peur est ce que nous avons appris, tout le parcours spirituel consiste à désapprendre la peur, pour faire régner l'amour dans nos coeurs.'
    La peur n'a pas sa place dans la relation parent/enfant, ni la peur de blesser, ni la peur de décevoir, ni la peur du jugement ...
    pcq on peut dire les choses importantes d'une façon bienveillante, pcq les parents n'ont pas à avoir d'attentes vis à vis de leurs enfants, et pcq en tant qu'humains, on n'a pas à juger ! si on préfère éviter d'être jugés à notre tour !
    Donner la vie, tout est dans la formule, c'est un don, totalement gratuit et désintéressé ... ;-) Reviens commenter quand tu veux en tout cas, c'est avec plaisir !!!

    RépondreSupprimer