mardi 17 juin 2014

Les enfants dans l'espace public

L'auteure du blog les questions composent s'interrogeait récemment sur la place faîte aux enfants dans l'espace public. 

Il y a des endroits qui leur sont spécialement dédiés : les plaines de jeux, les café-poussette, les crèches ... 

On a pensé les nouveaux trams bruxellois pour que les poussettes puissent y entrer facilement, pareil pour les bus ... 

C'est une bonne chose, les enfants sont là, les parents doivent bouger, il faut que leurs petits puissent les accompagner, en maximisant le confort de chacun : les parents, les enfants et aussi les autres passagers. 




Je parlais récemment avec la propriétaire d'un café poussette qui me disait participer à un projet pour sensibiliser tous les restaurants, bars et cafés au fait de proposer des tables à langer et autres commodités qui leur permettraient d'obtenir un "label" ici on aime les bébés. 

Je constate pour ma part qu'il y a souvent des chaises hautes dans les restaurants, les quick et autre mcdo ont des aires de jeux, ils visent un public familial ... 

Devenir parent ne devrait pas nous obliger à renoncer à la vie sociale ! 

A quand des mini-crèches à côté des cinémas, des théâtres, des musées et autres entreprises pour faciliter la vie des parents ? 

Il y a d'énormes besoins particulièrement à Bruxelles ! Il me semble que pour une entreprise de plus de 100 travailleurs, la législation devrait obliger à penser à une crèche ! Cela créerait de l'emploi et faciliterait l'équilibre vie-privée /vie-professionnelle des parents. Cela favoriserait l'allaitement ... 

Les enfants d'aujourd'hui sont les adultes de demain, ils ont besoin de soin, d'attention, ils ont besoin de voir leurs parents continuer à s'épanouir dans leur vie propre, tout en y ayant une bonne place, une place pratique ... 

A quand le congé parental pendant un an complet pour les pères et les mères ? 

Élever un enfant est une tâche gratifiante sur le long terme, une tâche cruciale,il s'agit du bonheur de l'humanité, ce n'est pas un enjeu de seconde classe. Une société qui se veut "civilisée", une société qui se dit "moderne", ne devrait pas oublier que nous restons des êtres d'émotions, d'instinct et que cela fait le sel de la vie, sa beauté, cela lui donne son goût. 

Cela mérite le plus grand respect, la considération, le temps. 

Sinon, il y a aussi l'idée de l'allocation universelle. Chaque personne majeure devrait recevoir une allocation qui lui permette de vivre décemment. Peu importe son âge, sa santé, sa formation ... 

Il ne devrait pas, dans une société soucieuse de justice, avoir des écarts de l'ordre de un à 400 entre le plus bas salaire et le plus haut au sein de la même entreprise. Quel exemple montrons-nous à nos enfants ? 

Est-ce acceptable que certains démarrent dans la vie en mangeant mal, s'habillant mal, aillant froid ? Alors que d'autres ont tellement de biens qu'ils ne savent comment les user ? 


Je ne me raccroche à aucune idéologie politique, sauf peut être la théocratie, ... 

Je suis pour la justice, la décence, le respect de la vie de sa conception à son ultime instant. 

La façon dont une société traite ses enfants et ses vieillards est très révélatrice des valeurs qu'elle défend, quand on est pas encore "productif" ou qu'on ne l'est plus, comment sommes-nous traités ? 

Sommes-nous solidaires ? Conscients des richesses, des sagesses de chacun ? Sommes-nous prêts à penser au bien commun et pas uniquement à notre intérêt personnel ? 
Sommes nous prêts à refuser la violence et à régler des conflits sans perdants ? 

Avons-nous encore un peu d'humanité à transmettre à nos rejetons ou sommes nous définitivement devenus de vulgaires consommateurs qui mourrons plus jeunes et plus malades que leurs grands-parents ? 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire