lundi 8 septembre 2014

Bébé doit-il pleurer ?


La majorité des gens parents ou non, n'aiment pas entendre pleurer un bébé. Bien des gens qui n'ont pas d'informations sur les pleurs veulent à tout prix faire taire le bébé ou l'enfant qui pleure. 

Déjà, il est bon de rappeler que les pleurs sont au départ le seul moyen de communication du bébé, quand ses besoins non comblés le font souffrir physiquement, pleurer est le meilleur moyen de le signaler pour que l'adulte fasse le nécessaire. 

Dans le livre "le concept du continuum", que je n'ai pas lu personnellement mais dont j'ai découvert des bribes sur le net, il parait que les bébés ne pleurent jamais. Un autre article découvert récemment et évoquant l'allaitement en Mongolie allait dans le même sens. 

Un bébé qui est constamment porté par sa mère finit par créer avec elle une telle intimité qu'elle ressent les besoins du bébé avant qu'ils deviennent intolérables, elle est donc toujours en train d'anticiper. Le bébé tète avant d'avoir trop faim, on joue avec lui au premier signe d'ennui, on lui fait faire ses besoins de manière à ne pas utiliser de couches, donc il est toujours au sec ... 

Un bébé dont les besoins sont toujours comblés n'a aucune raison de pleurer, donc il ne pleure pas. 

Malheureusement dans notre monde "moderne", les mères de famille vivent dans le stress, elles ont des horaires, des contraintes, des obligations à respecter, donc elles n'ont pas la possibilité de combler constamment tous les besoins de l'enfant, l'enfant a donc des raisons de pleurer. 

Et plus du fait de signaler son mal-être, les pleurs ont une fonction physiologique, ils permettent à l'enfant de se débarrasser du trop plein, de retrouver son équilibre. 

Pleurer libère les tensions et permet de se dégager des émotions désagréables. Quand on empêche un enfant de pleurer, il garde les émotions négatives et les tensions en lui, à la longue, il se coupe de lui-même, de son ressenti, il apprend à refouler les émotions. Au bout d'un moment, il devient un adulte étranger à lui-même, vivant, mais mort intérieurement. 

Il est vrai qu'il n'est pas agréable d'entendre pleurer un enfant. D'ailleurs, la première chose à faire est de trouver le besoin à combler et le combler, ainsi l'enfant arrêtera de pleurer de lui-même. 

L'autre chose à faire est de nous demander pourquoi ces pleurs-ci, (examiner les circonstances, l'intensité, notre propre état émotionnel) nous semblent autant insupportables. La plupart du temps, quand un enfant pleure alors que ses besoins évidents sont comblés, et que l'on est pas capable de l'écouter avec empathie, de le rassurer par notre contact chaleureux et notre présence, la raison est à chercher dans notre propre histoire. 

En ayant un point de vue plus éclairé sur les pleurs, nous ne parviendrons pas toujours à les éviter, mais nous pouvons composer avec. La plupart des parents qui ont un enfant qui pleure se sentent également coupables et impuissants, surtout qu'ils se souviennent qu'en pleurant un bon coup (après avoir comblé les besoins) l'enfant restaure lui-même son équilibre interne, pleurer lui fait du bien, pour autant qu'il ne soit pas laissé seul. Pleurer dans les bras d'un être aimé fait du bien. Pleurer seul dans une pièce augmente le désarroi. 

Maintenant, si vous ne supportez vraiment plus les pleurs, mieux vaut le laisser seul dans son lit plutôt que le secouer ou le frapper. Dans ce cas, l'idéal serait de pouvoir passer le relais à l'autre parent, aux grands-parents, voisins, amis ... 

Elever un enfant est métier exigeant, les parents ont besoin de soutien, il est illusoire de penser pouvoir toujours s'en sortir seul ! 

2 commentaires:

  1. Excellent billet, très synthétique, mais complet en même temps, sur les pleurs. J'ai été particulièrement touchée par "Pleurer dans les bras d'un être aimé fait du bien. Pleurer seul dans une pièce augmente le désarroi." Désarmant de simplicité et de véracité. Merci !

    RépondreSupprimer
  2. Merci Zalah ! contente de te lire sur mon blog ! J'ai eu la chance d'être informée sur les fonctions des pleurs pendant ma grossesse, mais tout le monde n'a pas cette chance, ceci est la raison de mon billet !

    RépondreSupprimer