jeudi 11 septembre 2014

Le temps de qualité

C'est Mitsiko Miller qui a, avant moi, écrit un article sur le temps de qualité, vous pouvez le trouver ici : http://familleharmonie.com/2013/11/28/temps-de-qualite/

Son très bel article, décrit des moments de bonheurs partagés en famille. Ce qu'elle décrit est vraiment quelque chose à vivre souvent. 



Pourtant en moi, ce concept "temps de qualité", évoque quelque chose de moins réjouissant. 
Je m'explique. Il y a plusieurs années, j'avais lu un article selon lequel, il était plus important de passer des "moments de qualité" avec ses enfants plutôt que d'être souvent avec eux. 
L'article faisait comprendre de façon implicite, qu'il est mieux pour des enfants d'avoir une mère qui bosse 50h semaine mais prend une après-midi de congé pour leur préparer une super fête d'anniversaire, que d'avoir une mère constamment à la maison et qui gère en même temps les tâches ménagères. 

L'article expliquait donc que la qualité du temps qu'on passe avec les enfants, prime tout à fait sur la quantité. 

Et là, je n'étais pas du tout d'accord. Car même si bien des mères font autre chose que donner une attention complète et totale à leur enfant quand elles sont à la maison, le fait d'être souvent ensemble permet malgré tout de se connaître mieux et de multiplier les occasions pour se parler, apprendre l'un de l'autre et faire des choses ensembles. 

Vous n'imaginez pas le nombre de conversations enflammées que j'ai eu avec ma mère en faisant la vaisselle ou pendant qu'elle repassait ! Pour une mère de famille, ces tâches deviennent tellement automatiques, que parler en les faisant et écouter avec attention est tout à fait possible. 

Alors c'est vrai ce moment ne correspond peut être pas tout à fait à la définition "temps de qualité" de Mitsiko, mais ces moments restent des moments partagés, qui à mon sens nourrissent le lien. 

Cela n'enlève rien au fait qu'il faut aussi des moment où on donne une complète attention, sans rien faire d'autre, surtout si l'enfant nous parle de quelque chose qui le touche profondément. 

Cependant, à mon sens, la quantité de temps qu'on passe avec nos enfants est aussi très importante. Même si par moments nous sommes fatigués et un peu sur les nerfs, même si par moments nous sommes au téléphone, en train de passer l'aspirateur ou de payer les factures ... c'est important que nos enfants nous voient vivre, car rien qu'en nous regardant, ils peuvent aussi apprendre ! 

Avoir très régulièrement des parents présents, même si ils ne sont pas totalement disponible est à mon sens bien plus profitable que d'avoir des parents absents la plupart du temps et totalement disponibles quelques heures de temps en temps. 

2 commentaires:

  1. Ton article me fait penser au livre de Gary Chapman " Les langages de l'amour". Ce livre pourrait t'intéresser, à moins que tu ne l'a déjà lu ?

    RépondreSupprimer
  2. Je n'ai pas lu le livre, mais bien des articles qui parlent des langages de l'amour et qui sont certainement tirés de ce livre !

    RépondreSupprimer